Septembre 2023

Septembre 20232023-10-12T22:58:31+00:00

Main basse sur le fond des océans

Après avoir écumé les stocks mondiaux de poissons, l’humanité se prépare à une nouvelle étape : ratisser les fonds océaniques pour y collecter des métaux précieux. Ce n’est qu’une question de mois, estiment les observateurs avant que l’agence de l’ONU responsable du dossier ne donne le feu vert à une première compagnie minière, The Metals Company (TMT, selon le sigle utilisé au Nasdaq), de

Le gros bon sens : Attention danger !

La scène est inouïe. Au cours d’un vol commercial à destination de Calgary qui ramène les militants du Parti conservateur qui ont tenu leur congrès à Québec, leur chef, Pierre Poilievre, empoigne le microphone de cabine pour galvaniser ses troupes en martelant son slogan de campagne : « Qui est prêt pour Le gros bon sens ? ». Une anecdote qui, paradoxalement, est à l’inverse de ce à quoi on devrait s’attendre de ce qu’on appelle le gros bon sens.

Par |Canada|0 Commentaire

Une compassion à géométrie variable

Le premier ministre du Québec, François Legault, se plaît à rappeler aussi souvent que possible ses origines modestes et à dire haut et fort toute sa compassion envers les gens qui peinent à joindre les deux bouts. Mais cette empathie naturelle pour les plus démunis ne semble pas avoir pesé lourd dans la balance lorsque son gouvernement a décidé de contester le récent jugement du Tribunal administratif du Québec (TAQ) en faveur de milliers de personnes en situation de handicap grave.

Travail → retraite → mort : le grand tabou

Yvon Pedneault, Janine Paquet, Marc-André Lussier, Denise Bombardier, Jean Racine, Michèle Descent, Yvon Gaudet, Paul Carvalho, etc. Chaque semaine qui passe emmène avec elle son lot de décès d’anciens collègues ou confrères/ consœurs, pour ne parler que de journalistes. On se dit qu’on va aussi partir un jour, en respectant plus ou moins notre espérance de vie. Bref, c’est sous une chaleur accablante de septembre – et en attendant un appel de mon urologue – que j’ai jeté quelques pensées omnidirectionnelles pour alimenter une réflexion qu’on fait trop peu à mon sens.

La fin de l’hégémonie du dollar ? Minute papillon !

Du dernier sommet de Johanesburg où étaient réunis le mois dernier le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (le BRICS), la presse occidentale a fait beaucoup état de l’élargissement de ce groupe, de plus en plus formalisé qui se veut un contrepoids au G-7. 

Ukraine : l’année de tous les dangers

Le cinq de ce mois Volodymyr Zelensky vient d’admettre ce qui, au fil des jours devenait évident : la contre-offensive ukrainienne est bloquée par le système de défense russe. C’est, semble-t-il, la première ratée stratégique d’une armée qui avait réussi à contrer l’assaut sur Kiev puis avait stupéfié le monde en menant une première contre-offensive victorieuse, il y a exactement un an.

Les États-Unis d’Acrimonie

Juristes et spécialistes, partisans et opposants vont supputer sur l’issue des nombreux éventuels procès de Donald Trump. Et supporter l’affront à la décence qui va sans doute s’ensuivre. Donald Trump aussi a droit à la présomption d’innocence.  Mais quoiqu’il en pense, ou quoique qui que ce soit en pense, ce n’est pas d’abord sa personne qui est en jeu devant la magistrature ou, même, devant l’électorat.

Les combats d’Archie Shepp

Une fois par mois, parfois moins, le New York Times propose une rubrique intitulée ‘5 minutes pour apprécier un musicien de jazz’ ou un courant de cette musique. Ainsi, au cours de la dernière année, ce temps a été accordé au Miles Davis électrique, au jazz d’avant-garde, à Wayne Shorter ou encore au jazz de l’antiquité, soit évidemment celui de La Nouvelle-Orléans.

Par |Jazz|0 Commentaire

Qui pour se rappeler Tombouctou

S’interroger sur la propension de certains à accumuler les livres, sans que cela vire pour autant à la syllogomanie, prend une dimension rocambolesque dès lors qu’il s’agit de découvrir tous les tourments que cause au personnage de La Maison aux livres (Enis Batur, Zulma, Paris, 2022, 193 pages) l’insensé héritage qui lui échoit par acte notarié. Un leg de plus de trente mille volumes lui vaudront son lot de tracasseries, dont celle de se demander sans cesse : pourquoi moi ? 

Par |Livres|1 Commentaire

Mettre fin à la course …

Le succès de Oppeinheimer, le tout dernier film de Christopher Nolan, fait ressurgir la question pas du tout délicate de l’arme nucléaire … et des armes tout court. C’est une question lourde et particulièrement chargée. Pourtant le fait de brandir la menace absolue n’a pas empêché la prolifération des armes, bien au contraire. Maintenant qu’une possible destruction totale est bien là, partout présente … le commerce des armes ne s’est jamais aussi bien porté ! Puisqu’on ne peut pas vraiment se permettre de faire sauter la planète entière, il ne reste plus qu’à y aller à petites doses. Et tant qu’à y être, à moyennes doses. Plus directes, plus létales, mais moins … Quelqu’un croit-il encore que l’on puisse un jour mettre fin à la course aux armements ?

Aller en haut