• Mariia Legenkovska avait sept ans. Rarement, le Québec ne s’est autant ému du décès d’une enfant. On a plus l’habitude des grands mouvements d’empathie à la suite de crimes crapuleux, comme un enlèvement ou un abus parental, ou encore l’explosion d’un véhicule piégé par une bande de motards. Mais lors d’un accident de la route, c’est sans doute une première. Un accident qu’on qualifie ordinairement de banal, mais qui ne l’a pas été.

    Continuer la lecture
  • Entrevue avec Frédérick-Guillaume Dufour, professeur de sociologie politique à l’UQAM.

    Continuer la lecture
  • Adhérer à Québec solidaire, La France insoumise ou Podemos en Espagne relève d’une même démarche : concilier le désir de changements radicaux exprimés par des mouvements de contestation, « la rue », avec un besoin de résultats tangibles immédiats, la participation à la politique traditionnelle. L’irruption de ces mouvements dans les parlements a bouleversé l’alternance feutrée du bipartisme, mais leur promesse de faire de la politique « autrement » a pris un coup de vieux.

    Continuer la lecture
  • Sans l’accord de Londres, l’Écosse n’aura pas le droit d’organiser de deuxième référendum sur l’indépendance, neuf ans après l’échec d’un premier scrutin sur la même question en 2014. Ainsi vient d'en décider la Cour suprême du Royaume-Uni[1]. Nous avons recueilli les commentaires du constitutionnaliste Daniel Turp, professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et co-fondateur des Intellectuels pour la souveraineté lors du référendum québécois de 1995.

    Continuer la lecture
  • La vie politique est pleine de rebondissements mais certains d’entre eux sont plus prévisibles que d’autres. La démission de Dominique Anglade, première femme à être cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), était inéluctable après la défaite historique de son parti à l’élection générale du 3 octobre dernier : avec 14 % des voix (7% dans l’électorat francophone), 21 députés élus principalement grâce à l’appui de la communauté anglophone dans l’Île de Montréal et au cinquième rang dans près de la moitié des 125 circonscriptions. Un désastre.

    Continuer la lecture
  • Si le scrutin provincial du 3 octobre a porté au pouvoir la Coalition avenir Québec (CAQ) pour un deuxième mandat majoritaire, la participation des jeunes de 18 à 24 ans au suffrage ne semble pas s’être démarquée, tout comme lors des élections de 2018. Les jeunes ne manquaient pourtant pas de possibilités de se prévaloir de leur droit de vote.

    Continuer la lecture
  • La Cour d’appel du Québec évalue depuis le début novembre une décision rendue le 20 avril 2021 par la Cour supérieure du Québec. Sur le fond, le juge Marc-André Blanchard n’avait pas trouvé de base légale pour invalider la loi 21 sur des signes religieux dans des services publics. Il n’en avait pas moins blâmé le gouvernement Legault.

    Continuer la lecture
  • Le 3 octobre dernier, la Coalition avenir Québec (CAQ) a remporté une écrasante victoire au terme d’une campagne électorale ponctuée de déclarations controversées en lien avec l’immigration, les immigrants et le déclin du français, élargissant du coup le fossé entre Montréal et le reste du Québec.

    Continuer la lecture
  • Populiste par ci, populiste par là, la récente élection québécoise oblige à chercher la définition du mot qui sert à surtout blâmer, rarement à louanger. À droite comme à gauche.

    Continuer la lecture
  • « Si les Québécois veulent que le gouvernement du Québec ait plus de pouvoirs en immigration, il n’y a personne qui va pouvoir résister à ça», a affirmé le chef caquiste François Legault, gonflé à bloc au lendemain de sa victoire convaincante du 3 octobre. L’élection d’un plus fort contingent de députés caquistes peut-il changer le rapport de force à ce point pour donner l’avantage au Québec? On est en droit d’en douter.

    Continuer la lecture