Décembre 2022

Décembre 20222022-12-20T03:27:26+00:00

Trump ou le baiser de la mort

À bien y penser, Jacques Chirac aurait dû faire du journalisme plutôt que de la politique, car il avait une maîtrise aiguisée du constat. À preuve, celui formulé par lui il y a des lunes et qui reste d’actualité comme jamais : « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille . » Depuis un mois maintenant, l’escadrille regroupant les gros maux plane au-dessus de Mar-a-Lago. Autrement dit de Donald John Trump.

La faim en partage

On peut sérieusement s’interroger sur certaines célébrations qui ne sont que mécaniques, laudatives, nostalgiques, si ce n’est purement mercantiles. Pourtant de ces pratiques cérémonieuses surgissent parfois certaines qui nous rappellent que l’horreur n’est jamais un souvenir, mais une plaie ouverte que le temps n’arrive pas à refermer, nous réclamant de ne jamais oublier l’abominable action des oppresseurs. Ainsi, dès maintenant et l’an prochain, il pourra être rappelé qu’une grande famine a été orchestrée en 1932-1933 par Staline en Ukraine – Holodomor, tel est le nom de cet épisode qui a affamé à l’époque la population de cette contrée que certains connaissaient alors sous le nom de Petite-Russie.

Méfaits et bienfaits de l’inflation

La plupart des ménages canadiens refont leurs calculs pour joindre les deux bouts à cause de l’augmentation du coût de la vie. Pendant ce temps, à Ottawa, Québec ou Queen’s Park, les gouvernements apprécient le baume de l’inflation sur les plaies budgétaires annoncées. Plus grimpe l’indice des prix à la consommation et plus se remplissent les coffres de l’État, en somme.

Par |Économie|0 Commentaire

La disparition des « peaux rouges »

Au moment où s’écrivent ces lignes, il y a toujours une possibilité qu’une équipe inédite gagne le Super Bowl 2023.  Ce serait un première pour les tout nouveaux Commanders de Washington, même si, en réalité, cette organisation a déjà remporté trois championnats de la NFL. Mais c’était à une autre époque, quand il était admis de porter un nom qui évoque les Premières Nations autochtones, en l’occurrence Redskins, les peaux rouges.

COP27: Le monde est-il sérieux?

La COP27 qui s’est déroulée à Charm-el-Cheikh en Égypte s’est close sur un bilan mitigé pour ne pas dire décevant. Deux éléments ont surtout retenu l’attention : d’une part l’absence de tout engagement à mettre fin à l’extraction et à l’utilisation du pétrole et du gaz, et d’autre part la promesse « historique » de créer un fonds alimenté par les pays riches et permettant d’atténuer les impacts subis et à subir par les pays pauvres en raison des changements climatiques.

La photographie du mois (Décembre 2022)

McAllen, Texas, septembre 2020. Mur frontalier au bord du Rio Grande.Un mur de 5km a été construit par l’organisation à but non lucratif «We build the wall» (On construit le mur). Cette portion de mur privé à été construite grâce à une campagne de socio-financement qui a récolté plus de 25 millions de dollars, et sur les terrains privés de plusieurs propriétaires favorables au projet. Seul problème, hormis les accusations fédérales pour fraude envers les porteurs du projet, le mur construit trop proche du fleuve est déjà menacé par l’érosion des berges, à peine quelques mois après sa construction. 

Hurler le silence

Octobre 14. Le journal télévisé. Quelques brèves images. Un attroupement au coin d’une rue. Des hommes. Et une femme seule. Agenouillée, accroupie, on ne sait. La scène est filmée. De loin. Clandestinement. On la frappe. Des coups sont donnés, avec vigueur. Par deux hommes, alternativement. Une sorte de tribunal populaire. De justice populaire. Qui sait !

Par |Livres|0 Commentaire

Vert sans bon sens

La crise climatique, la fonte des calottes polaires et des glaciers, la montée des eaux, les espèces menacées ou en voie de disparition… ces tristes réalités font maintenant partie de notre quotidien. Et rien n’indique que tout cela changera bientôt. Mais que se passerait-il si un parti vert prenait le pouvoir dans un pays européen comme la France? Avec un programme audacieux, contraignant pour tout le monde? C’est précisément ce que raconte Collapsus de Thomas Brennec.

Une Assemblée nationale sans réel contrepouvoir

La vie politique est pleine de rebondissements mais certains d’entre eux sont plus prévisibles que d’autres. La démission de Dominique Anglade, première femme à être cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), était inéluctable après la défaite historique de son parti à l’élection générale du 3 octobre dernier : avec 14 % des voix (7% dans l’électorat francophone), 21 députés élus principalement grâce à l’appui de la communauté anglophone dans l’Île de Montréal et au cinquième rang dans près de la moitié des 125 circonscriptions. Un désastre.

3 octobre : une participation timide des jeunes

Si le scrutin provincial du 3 octobre a porté au pouvoir la Coalition avenir Québec (CAQ) pour un deuxième mandat majoritaire, la participation des jeunes de 18 à 24 ans au suffrage ne semble pas s’être démarquée, tout comme lors des élections de 2018. Les jeunes ne manquaient pourtant pas de possibilités de se prévaloir de leur droit de vote.

La molle victoire des républicains

Pour dire les choses telles qu’elles sont, les démocrates ont remporté les élections législatives sans les avoir… gagnées. On en convient, l’introduction est un tantinet bancale. Il n’en reste pas moins que le 8 novembre dernier la formation de Joe Biden a renversé la table sur laquelle reposait quantité de sondages et d’analyses certifiant que ce jour-là cette formation serait vaincue par une horde de trumpistes.

Enquête sur le 6 janvier : un héritage important

Le comité de la Chambre des représentants qui enquête sur l’émeute, également qualifiée d’insurrection, du 6 janvier 2021 au Capitole de Washington mourra vraisemblablement de sa belle mort en janvier prochain mais elle laissera un héritage important.

Des nations dans les nations

Sur la couverture du livre que Joel Garreau a publié en juin 1981, on voit une carte de l’Amérique du Nord divisée en neuf parties qui ne correspondent pas aux frontières politiques qu’on connaît. Il s’agit des neuf « nations » qui constituent le sujet de l’ouvrage [1]. Des nations définies par « la culture et les valeurs », rappelle Joel Garreau dans une entrevue par visioconférence réalisée fin octobre. Le Québec y figure. Les autres nations sont la Nouvelle-Angleterre (qui comprend les provinces maritimes), la Fonderie, Dixie (le vieux Sud), la Corbeille à  pain, le Quartier ouvert, Mexamerica, l’Écotopie (la côte ouest des États-Unis et du Canada) et les Îles (les Antilles et le Sud de la Floride).

Les 12 travaux de Rishi Sunak

Au Royaume-Uni de Sa Gracieuse Majesté Charles III, rien de va plus. L’inflation s’est installée au-dessus de la barre des 10 % et y restera jusqu’à l’été, de l’aveu même de la Banque d’Angleterre et malgré les relèvements de son taux directeur, passé de 0,1 % à 3,0 % cette année (1). Le prix des aliments, importés en grande partie, a bondi à lui seul de 14,5 %.

Ukraine : en attendant le général Hiver

Le général Hiver sauvera-t-il Vladimir Vladimirovitch Poutine ? Faire geler les Ukrainiens sans électricité, paralyser l’Europe et surtout l’Allemagne sans gaz russe, le maître du Kremlin a dans sa manche des atouts réels qu’on ne saurait ignorer. Pourtant, les nuages s’accumulent…

L’édit togé

La Cour d’appel du Québec évalue depuis le début novembre une décision rendue le 20 avril 2021 par la Cour supérieure du Québec. Sur le fond, le juge Marc-André Blanchard n’avait pas trouvé de base légale pour invalider la loi 21 sur des signes religieux dans des services publics. Il n’en avait pas moins blâmé le gouvernement Legault.

Iran: jusqu’à quand?

L'Iran est secoué par une contestation politique sans précédent. La jeunesse crie sa colère dans les rues des grandes villes. Le régime des mollahs ne se questionne guère et les Bassidj, ces miliciens de la Révolution, interpellent les manifestants à tour de bras.  une organisation paramilitaire formée de volontaires qui a joué un rôle important dans la répression des manifestations.

T. Butler : l’héritier singulier

Lorsqu’on suit le fil de la logique, le dé à coudre aidant sans l’usage de la redoutable aiguille, on finit par lire immanquablement le résumé suivant: il y eut tout d’abord Oscar Peterson, puis Oliver Jones et, ces jours-ci, Taurey Butler. Pianiste au jeu aussi puissant et dense que ses aînés, le sieur Butler propose un nouvel album en trio intitulé One of The Others sur l’étiquette montréalaise Justin Time.

Par |Jazz|0 Commentaire

Main basse sur la cabosse

Dans un Mexique devenu un véritable abattoir, le conquistador Hermãn Cortés reçoit en audience l’ambassadeur de l’empereur aztèque Montezuma. À cette occasion, pour éviter tout incident diplomatique, il se voit forcé de porter à ses lèvres un vase rempli de xocoatl, une boisson amère et pimentée que les Aztèques associaient à Xochiquetzal, la déesse de l’amour et de la beauté. Ainsi commence l’histoire du chocolat. Une aventure qui sous la plume de Frédéric Amiel se mue en histoire de la mondialisation, par tranches de périodes historiques différenciées.

Par |Livres|0 Commentaire

Une drôle de sagesse

Pourquoi écrire des polars quand on enseigne la littérature anglaise à l’université? Hum? Encore plus quand on est reconnu comme un spécialiste des Premières nations, auteur de best-sellers sur les autochtones du Canada, avec Prix du Gouverneur général à la clé. Sans compter des tas d’autres récompenses pour des livres dits «sérieux». Hum? (bis)

Aller en haut